Guide de la gestion des couleurs

Généralités sur lles couleurs Calibrage d'un écran Calibrer une imprimante Calibrer un appareil photo Gérer les couleurs avec Photoshop

shim
1/3
Shim
Mise à jour le 12 novembre 2016

Test de l'écran BenQ PG2401PT

Ecran BenQ PG2401PTDans la catégorie de prix supérieur à 1000 euros, le marché est accaparé par NEC et évidemment EIZO. Or la marque BenQ, plus connue pour ses écrans de jeux ou bureautique se lance dans les écrans dits « Arts Graphiques ». Que vaut donc ce premier écran 24'' à large gamut et affiché au prix de 1150 euros ?

Pour présenter rapidement cet écran on peut dire qu’il s’agit d’un premier écran 24″ dit Art-Graphique (1920 x 1200 – pitch 0,27 - 94  ppp) à dalle matte évidemment vu le secteur visé, à technologie IPS (LED GBr-Led), table LUT sur 10 bits et à large gamut donc couvrant un gamut très proche de l’Adobe RVB 98. Il est vendu environ 960,00 euros (début novembre 2016).

top

 

 

Nouveau venu dans la haut de gamme...

Qu’il est a priori difficile de se faire une place au soleil des écrans Arts Graphiques tant les noms de NEC et EIZO se sont imposés, à juste titre. Pourtant, la société Color Confidence m’a demandé de tester un écran aux prétentions affichées mais dont la marque, BenQ, est très loin d’évoquer la qualité aux retoucheurs pros et autres utilisateurs de Photoshop. Son ambition est pourtant bien d’offrir à terme une gamme complète d'écrans pour nous les photographes. Je l’ai donc passé à la moulinette de ma sonde préférée : l’i1Display Pro avec le logiciel iProfiler ou le logiciel Palette Master mais également de la sonde SPyder5Elite. Voici mes conclusions sur cet écran...

top

 

 

Présentation du BenQ PG2401PT

Voici pour commencer quelques illustrations de cet écran à l'ergonomie sans faille...


Photos du BenQ PG2401PT

 


Caractéristiques techniques principales du BenQ PG2401PT...

Taille : 24 pouces 16:10 - 1920 x 1080 - 94 dpi
Dalle :  IPS GBr-LED - Dalle matte,
Logiciel de calibrage : Palette Master,
Espace couleur : Adobe RGB 98, certification FOGRA
Luminosité/contraste : 350 Cd/m2 / 350:1 (mesuré)
Branchements : DVI + Port Display + HDMI + USB3.0 (HUB 2 x USB 3.0 + lecteur carte SD)
Table LUT : 14 bit - calibrage hardware.
Bords : classiques (18 mm).
Temps de réponse : 12 ms.
Compatibilité VESA : Oui (100mm).
Visière : oui.
Garantie : 5 ans


BenQ PG2401PT Prix TTC Revendeur
 
960,60 €

L'encombrement et la qualité perçue

L'écran possède une dalle de 24" et mesure 55,5 cm de large hors-tout. C'est classique. Ce qui est moins classique serait plutôt ses pieds (photo ci-dessus), assez encombrants. Bon, d'un côté, cela laisse de la place pour caser dans mon cas le volume de mes enceintes ! Quant à la qualité perçue, elle est excellente, vraiment. Rien à redire.

L'écran et sa dalle

1 - La définition/résolution - Il s'agit donc d'une dalle IPS matte, normal sur ce créneau des écrans dits "Arts graphiques", de 1920 x 1200 pixels. Sa résolution est donc de  93,8 dpi. Classique et non "Rétina" mais allez savoir, grâce au superbe traitement antireflet dont je reparle ci-dessous, les pixels semblent invisibles à une distance "normale" de visualisation sur un bureau; Très beau tout cela. Le rétro-éclairage est de type LED GBr-LED, plutôt récente et adoptée par NEC par exemple.

2 - La dalle et son traitement antireflet - Je remarque que depuis peu et clairement sur cet écran, le traitement antireflet "satiné" ne marque plus les pixels, ce qui donne à cette dalle un magnifique rendu sur les images et les dégradés avec un excellent rendu des détails, "croustillants". Très beau ! Finis les traitements antireflet qui donnent un côté granuleux aux dalles. Ouf ! Il s'agit clairement d'une qualité marquante de cet écran.

3 - Le logiciel - Cet écran est vendu avec son logiciel de calibrage propriétaire : Palette Master – qui est une évolution du logiciel d’X-Rite (i1 Profiler version 1.6) mais qui apporte une nouveauté très intéressante : la mesure/correction de la luminance par zone afin de corriger l’homogénéité de l’écran sur le long terme (écran garanti 5 ans).

Attention ! Ce logiciel permet le calibrage hardware mais attention, il est vendu sans sonde donc il faut une i1Display Pro car le logiciel comme je le précise ci-dessus n'est qu'une déclinaison personnalisée d'iProfiler.

Visière du BenQ PG2401PT4 - Les accessoires - Il est vendu avec le cordon d’alimentation, (Ouf!), un cordon USB 3.0 pour alimenter les deux prises USB 3.0 (et non USB 2.0 comme c'est souvent le cas) + le lecteur de carte SD sur le coté de l’écran et permettre le calibrage hardware (le profil ICC est placé directement dans la LUT de l'écran) et enfin une connectique VGA étonnante aujourd’hui sur un écran Art graphique autour de 1000 euros + HDMI. Préférez éventuellement un cordon Display Port qui n’est cependant pas vendu avec.

Enfin, il est vendu avec sa casquette.

Épaisseur des bords de l'écran

Epaisseurs du brods des écrans BenQ PG2401PT et HP 23XiIls mesurent 18mm donc on est là aussi dans les standards actuels même si aujourd'hui certains fabricants comme HP ou DELL font des efforts de ce côté. Si vous travaillez en mono dalle cela ne gênera pas mais si, comme moi, vous travaillez en multi-écrans, vous auriez apprécié des bords plus fins, de 10 mm seulement.

A lire !
- Mes conseils pour choisir son écran photo

L'ergonomie

l’ergonomie est exemplaire : l’amplitude des mouvements de l’écran en hauteur, en inclinaison et en rotation permettra à tous les utilisateurs de trouver leur réglage idéal. Vraiment parfait ! Il en est de même avec les boutons du menu. Notez qu'ils s'éclairent quand on rapproche sa main. Seul le bouton on/off reste constamment allumé.


top

 

 


Que donne le calibrage du BenQ PG2401PT avec l'i1Profiler ?

J'ai effectué le calibrage de cet écran avec ma sonde de référence (c'est-à-dire celle que j'utilise tout le temps), l’i1Display Pro + logiciel iProfiler (version 1.6.3), puis avec la Spyder5Elite et enfin avec le logiciel propriétaire, Palette Master et la sonde i1 Display Pro.

Voici les valeurs cibles que j'ai choisies avec l'i1 Display Pro et iProfiler 1.6.3 :

  • Technologie de rétroéclairage : GBr-Led (très important!),
  • TC : 6250K
  • Luminosité : 90 Cd/m2
  • Contraste : 287:1 (pour l'impression) - natif (donne 360:1)
  • Norme ICC : V2 (pour éviter les problèmes d'incompatibilité avec certains logiciels de visualisation d’images (images trop sombres).
  • Gamma : 2,2
  • Fonction ADC non activée
  • Fonction de contrôle automatique de la luminosité de la pièce désactivée. (J’aime pas ça !)


Très important ! Choisissez bien la technologie d'écran GBr-Led si ce n'est pas le cas par défaut et pour que cela fonctionne parfaitement, installez bien la dernière version d'iProfiler (1.6.3 en octobre 2015).

Comme réglages écran j'ai choisi :

  • Ajustement couleur > Mode couleur > Perso1
  • Contraste 50% par défaut,
  • Temp. couleur : personnalisée 5700K (choix réalisé grâce à la sonde)
  • Gamma : 2,2
  • Gamme couleur : Adobe RGB 98


Mon conseil appuyé ! Choisissez bien la température de couleurs personnalisée dans les menus de l'écran de 5700 K pour une TC visée de 6250 K. L'écran, sinon est trop bleu par défaut et le calibrage, notamment au niveau de la neutralisation des gris, semble imparfait. Après de nombreux essais avec l'Eizo CS240 à côté donc en référence, c'est avec ce réglage que j'ai obtenu les plus beaux et fidèles résultats.

Les données objectives : que dit le rapport final après ce premier calibrage ?

L'écran affiche bien 6250K et un contraste proche des 287:1 visé. Je rappelle que j'aime bien utiliser ce rapport de contraste car c'est celui qui me donne la meilleure correspondance écran/tirage.



Maintenant, que donne la mesure du Delta E selon les norme 2000 ?



Si l'on se prend au jeu des comparaisons "objectives", ce BenQ obtient de moins résultats que la référence en 24'', l'Eizo CS240. Seulement ces chiffres sont tellement bas - le Delta E le plus élevé dépasse à peine 1 ! - que plus un seul œil sur terre ne voit la différence. Si vous voulez désigner un vainqueur, référez-vous aux chiffres et si vous voulez un écran qui affiche des couleurs parfaites dans l'espace couleurs Adobe RVB 1998 vous pouvez l'acheter sans arrières-pensées.

Maintenant les tests d'uniformité en luminance :



L'uniformité en luminance du BenQ PG2401PT est parfaite là aussi. Les différences de 2% sont parfaitement invisibles à l’œil nu.

Et le test d'uniformité en température de couleurs :



Là, l'écart avec Eizo est significatif. N'est pas Eizo qui veut ! C'est le point faible de cet écran sans que cela soit gênant à l’œil nu.

Et mes données subjectives : que voit mon œil ?

Incontestablement, cet écran a un très beau gamut, des couleurs saturées s'affichant à l'identique de l'Eizo CS240 - puisque j'ai la chance de les avoir cote à cote lors de ces tests -, des dégradés de gris subtils et progressifs (des textes et des détails toujours aussi ciselés mais cela n'a rien avoir avec le calibrage !). Mais contrairement au CS240 qui se calibre facilement, (on obtient tout de suite de belles couleurs, un dégradé de gris magnifique mais également des gris de menus ou autres fenêtres parfaitement gris neutralisés, du matin jusqu'au soir) et comme sur les écrans de nombreuses marques autres que NEC et Eizo, il faut parfois s'y reprendre à plusieurs reprises, en changeant les valeurs cibles dans le logiciel ou sur l'écran directement pour obtenir de beaux résultats également. La encore, n'est pas Eizo ou Nec qui veut ! Cela dit, avec les réglages que je vous indique ci-dessus, vous obtiendrez un magnifique calibrage.

 

Deuxième calibrage avec Palette Master et la sonde i1Display Pro...

J'ai donc effectué un deuxième calibrage avec le logiciel propriétaire - Palette Master qui nécessite que vous ayez forcément une i1 Display Pro - pour bénéficier d'un calibrage hardware, c'est-à-dire d'inscrire le profil ICC directement dans la table LUT 14 bits de l'écran afin d'obtenir de plus beaux dégradés de gris par exemple. De plus, en mode hardware, toutes les valeurs cibles du logiciel sont directement commandées à l'écran donc les différents menus couleurs deviennent in-opérationnels.

Précaution à prendre pour réaliser un calibrage hardware :

1 - Branchez le câble USB 3.0 vendu avec l'écran - c'est par lui que passera le profil ICC vers la table LUT de l'écran,

2 - Réinitialisez les couleurs de votre écran
et choisissez "Calibrage 1" dans le menu "Ajustement couleur" > Mode couleur > Calibrage 1

3 - Suivez la procédure de calibrage habituelle dans Palette Master :

  • Technologie de l’écran : Notez que dans le logiciel PM cette option n’est pas disponible car PM utilise GBr-LED par défaut,
  • Point blanc : D65 si vous travaillez pour le Web et D55 si vous préférez vous rapprocher des préconisations pour les photographes. Notez qu’à D55 l’écran est vraiment chaud mais pas jaune comme sur les écrans bas de gamme, or c'est parfait si vous contrôlez vos tirages dans une cabine contrôlée,
  • Luminance : 80/90 Cd/m2 pour les tireurs et 100/120 pour les graphistes,
  • Contraste : Natif pour les graphistes ou 287:1 pour les tireurs,
  • Gamma évidemment à 2,2 – courbe standard,
  • Norme ICC : V2 (pour éviter les problèmes d'incompatibilité avec certains logiciels de visualisation d’images (images trop sombres).

A la fin du processus de calibrage, le profil est envoyé directement dans la LUT (14 bits) de l'écran pour de meilleurs dégradés de couleurs.

Les données objectives : que dit le rapport final après ce deuxième calibrage ?

Contre toute attente, les Delta E sont un peu voire sensiblement moins bons et surtout, le dégradé de gris est exactement le même. Le calibrage hardware n'apporte rien dans ma configuration.


Delta E selon la norme 2000 : les chiffres sont presque identiques à ceux obtenus avec iProfiler. En revanche, les gris neutres des fenêtres et autres menus semblent moins bien neutralisés.

"Symboliquement", c'est tout de même surprenant. Mais voici pourquoi selon mon analyse...

Mon analyse ! Contrairement à un Eizo CS240 qui se calibre très "facilement", il m'a fallut m'y reprendre à plusieurs reprises pour calibrer correctement ce BenQ. A quel moment ai-je obtenu un calibrage satisfaisant avec le BenQ comparé au CS240 ? Quand j'ai modifié dans les menus de l'écran la valeur de TC. Par défaut, je sélectionnais 6500K, TC la plus proche de 6250K visée. Or au moment de la lecture de cette TC par la sonde pendant la phase d'étalonnage, la sonde mesurait une TC beaucoup plus élevée. Pour obtenir une mesure proche de 6200/6300K il m'a fallut modifier la TC de l'écran dans "Température de couleur personnalisée" à 5700K soit 500K de moins ! Par défaut, l'écran affiche une température de couleur trop élevée (par rapport à Eizo par exemple). C'est un inconvénient majeur : il n'est pas possible de faire cette modification personnalisée avec Palette Master et le calibrage hardware car nous n'avons alors plus accès aux menus de l'écran. Logique. Voilà pourquoi j'ai, je crois, obtenu de meilleurs résultats avec i1 Display Pro + iProfiler car j'ai alors pu faire cette modification. Cela ne serait pas arrivé avec Eizo car leurs écrans sont par construction proches de 5500K que la qualité globale est un cran au dessus).

De toutes les façons, il ne faut pas se leurrer, les progrès des écrans à vocation arts graphiques de toutes marques sont tels que maintenant, pour voir des différence colorimétriques, il va falloir s'en remettre à nos chères sondes. Tous lavent plus blanc que blanc et l’œil ne peut plus les distinguer. En revanche et comme j'ai la chance de tester de nombreux écrans en même temps, la différence se fait toujours sur la "facilité" d'obtenir un beau calibrage et sur l'uniformité de la dalle. N'est toujours pas Eizo ou Nec qui veut !

Troisième calibrage avec la sonde Spyder5Elite...

Les possibilités de réglages et de valeurs cibles sont vraiment incroyables avec ce logiciel. J'ai pu par exemple calibrer mon écran en choisissant une courbe gamme L* mais franchement les ombres étaient trop débouchées pour le coup. Certes il y avait du détail dans les ombres mais trop ! En fait j'ai obtenu de très bons résultats visuellement et comparé à un tirage ou à l'Eizo CS240 en modifiant manuellement la courbe de gamma en partant d'une courbe 2,2 et en faisant légèrement monter les tons foncés. Le plus gros défaut de cette solution était à chercher du côté des dégradés de gris, franchement hachurés. J'en ai moins avec mes HP 23Xi ! Dommage. Enfin, il est à noter qu'il n'est pas possible de faire du calibrage hardware en natif avec le logiciel Spyder5Elite.

top

 

 


Conclusion et ma note !

Ecran BenQ PG2401PTLa conclusion définitive du test de cet écran est donc pleine de paradoxes après un mois d’utilisation ! BenQ, nouveau sur ce marché des écrans Art Graphique, frappe donc tout de suite très fort sur certains critères. Certes il a une image à construire mais pour un coup d’essai c’est plutôt réussi… Mais il y a un mais. Reste à voir en effet maintenant dans le temps et évidemment avec les futurs écrans à venir. L’histoire nous a appris par exemple que les logiciels propriétaires, si le succès commercial n’est pas au rendez-vous ne sont pas mis à jour or la fonction de contrôle d’homogénéité de l’écran ne fonctionne qu’avec la version propriétaire…

De plus, à ce prix, vraiment plus élevé que son concurrent direct j'ai nommé l'Eizo CS240, il est difficile de justifier un calibrage plus pointu et un manque d'uniformité en température de couleur. N'est pas Eizo qui veut !

Cela dit, je le répète pour ceux qui choisiront d'acheter cet écran pour ses qualités, il n’a jamais été aussi important d’utiliser le « bon » logiciel ou du moins la bonne version et surtout de bien choisir la technologie de rétroéclairage : ici GBr-Led. Je n’avais jamais noté jusqu’à maintenant que cela pouvait influencer autant un calibrage.

Enfin, je ne serais pas complet si je ne précisais pas également deux autres défauts, plus ou moins gênants selon l’utilisateur, à propos de cet écran qui pourront, j’en conviens volontiers, être rédhibitoires pour certains photographes :

1 – Un effet de rémanence sur les textes quand on défile du texte html gras sur Internet, quand l’option AMA est activée. J'ai désactivé cette option et tout rentre dans l'ordre. Notez que je ne regarde pas de vidéos sur cet écran ni ne joue à des jeux vidéo. Cela peut devenir gênant à la longue. Comme cet écran a vocation à surtout afficher des images cela peut cependant ne pas être gênant du tout. A vous de voir s’il s’agit de votre unique écran ou si, comme moi, vous travaillez en multi-écrans.

2 – Là cela gênera davantage les photographes qui travaillent dans le noir ou la pénombre : le rétroéclairage de la dalle ne semble pas homogène alors que le test d’homogénéité nous annonce le contraire ! J'ai noté en bas à droite de mon exemplaire une luminance verdâtre lorsque j'affiche un fond noir ou très sombre et que je le regarde dans une pièce très sombre, sans éclairage ambiant. Un peu comme si cette dalle pourtant IPS était en fait une technologie TN. Franchement limite sur un écran à plus de 1000 euros. C'est le défaut le plus gênant pour le conseiller les yeux fermés donc sans savoir à qui on le conseille.

Je pense que bien plus que de ne pas être un EZIO ou un NEC – quoique que ! -, ces points desserviront ce pourtant très intéressant écran. Difficile dans ces conditions de le conseiller les yeux fermés...

 

Notes

  BenQ PG2401PT
   
Qualité de fabrication
4 étoiles
   
 
Résolution
3,5 étoiles
94 ppp  
 
Ergonomie
5 étoile
   
 
Connectivité
5 étoiles
   
  Fidélité des couleurs 4 étoiles Delta E moyen : 0,50  
  Uniformité 5 étoile    
 
Rapport qualité/prix
4 étoiles
   
 
J'AIME BEAUCOUP...
  • Des chiffres après calibrage flatteurs : Delta E moyen  0,50 (Norme 2000) et maxi 1,11 ! (En dessous de 1, toutes différences est invisibles à l’œil nu.)
  • Dalle IPS matte "satinée" au rendu parfait, doux mais "croustillant" sur les fins détails - qualité marquante de cet écran,
  • Ergonomie parfaite également,
  • Menus très complets,
  • large gamut,
  • Norme FOGRA,
  • Contrôle dans le temps de l'homogénéité de l'écran avec le logiciel propriétaire (Garantie 5 ans),
  • Vendu avec sa casquette.
 
 
JE REGRETTE...
  • Marque inconnue en haut de gamme,
  • son prix trop élevé,
  • Uniformité de la dalle en température de couleur,
  • Manque d'homogénéité du rétroéclairage dans un coin la nuit donc sans éclairage de la pièce et sur fond très sombre uniquement, (je pinaille mais je précise tout de même),
  • A côté d'un Eizo CS240 (ou d'autres écrans), il donne l'impression d'avoir tout le temps une très légère dominante verdâtre,
  • Pas de câble Display Port mais HDMI
  • Calibrage "difficile" à faire,
  • N'est pas vendu avec la sonde i1 Display Pro, pourtant obligatoire pour utiliser Palette Master,
  • La concurrence est sévère !
  • Rémanence sur les textes gras en html lors de défilement rapide avec le mode AMA activé,
  • Gamme avec un seul écran 24",... pour le moment !
  • Quel avenir ? Il est vrai que BenQ a les reins solides !
 
 
NOTE GLOBALE
7,5 / 10
 


Mon avis :
Compliquée cette affaire ! Des Delta E dignes d'un écran haut de gamme qui affiche des couleurs parfaites mais une uniformité en TC insuffisante à ce niveau de prix qui ne font pas oublier les très belles autres qualités de cet écran comme son traitement antireflet et le ciselé des détails les plus fins ou des textes. A plus de 1000 €, cet écran reste difficile à conseiller les yeux fermés car la concurrence réalise des écrans vraiment parfaits à seulement 700 €... Dommage car cet écran est "attachant" !


Achetez le BenQ PG2401PT depuis ce site

   
BenQ PG2401PT
Prix TTC
   
Logo Amazon.fr
960,60 €
Achetez ce matériel chez Amazon.fr
         




   
 
Promo Eizo CS270 chez Graphic Reseau

 

A partir de

159,90 €

Ma sélection d'écrans de 159 € à 5000 € !
Tous mes conseils pour choisir votre prochain écran Suivre

 
 

 

i1Display Pro

217,99 €

 

Achetez la meilleure sonde actuelle, l'i1Display Pro !
Lire mon test complet Suivre

 

top

Shim
Accueil > Calibrage d'un écran > Test BenQ PG2401PT
shim

 

 
Affiliations
 
 

Ce site est entièrement gratuit et pourtant pratiquement sans pub. Pourquoi ? Mais parce que c'est moche ! Donc hormis dans ce bandeau vous n'en trouverez pas ailleurs. Or il faut reconnaître que c'est lucratif et que cela fait vivre de nombreux sites Internet.

Je me suis donc posé la question : que faire car ce site ne peut grandir qu'avec des revenus réguliers, comme les autres ? Comment continuer à rendre l'information accessible gratuitement, ce que je fais historiquement depuis avril 2002 ?

Grâce à l'affiliation. A chaque fois que vous cliquez sur les liens de ce site vers mes boutiques partenaires, ils savent que vous venez de ma part et me reversent un petit pourcentage sur votre panier. Cela ne vous coûte donc rien et tout le monde y gagne !

 
 
 
 

Vous pouvez également contribuer librement via Paypal :


 
 


Merci de votre visite et votre contribution !

 

 
Accueil
   
 
English version
  Généralités L'écran L'appareil photo L'imprimante Gérer les couleurs
 

Introduction
L'oeil et les couleurs
Couleurs & informatique
Le gamma
Les espaces couleurs
Les profils ICC
Attribuer un profil ICC
Convertir une image
Modes de conversion
Le calibrage ?

Résumé pour les
débutants


RESSOURCES

DVD
Livres sur la GDC
Liens internet

CHOISIR son ÉCRAN

Conseils d'achat d'écrans - MàJ
Mes conseils d'achat d'écrans
Guide d'achat moins de 700€
Guide d'achat plus de 1000€
Guide d'achat 4K
Guide d'achat Hauts de gamme


CALIBRER son ÉCRAN

Calibrage : les principes
Calibrer avec une sonde ?
Mes conseils d'achat de sondes

Calibrer les tablettes

Calibrer un portable
Calibrer l'iMac
Calibrer une télévision


TESTS MATERIEL

Tous mes tests écrans - MàJ !

Tous mes tests de sondes - MàJ !

CALIBRER son APN

Calibrer un appareil photo
Pourquoi calibrer les couleurs
d'un appareil photo ?

Comment calibrer les couleurs
d'un appareil photo ?

Régler la balance des blancs
Quelles chartes pour régler
la balance des blancs ?

Réglage fin de l'autofocus


TESTS MATERIEL

SpyderLensCal
Focus Checker
SpyderCube
TrueColors
RefCard 6
ColorChecker Passport
QPCard 203
ExpoDisc 2.0

 

CALIBRER son IMPRIMANTE

Calibrer une imprimante
Comment calibrer
une imprimante ?

Calibrer une imprimante
à distance


CHOISIR son IMPRIMANTE

Choisir imprimante photo
Quelle imprimante photo ?
Conseils papiers photo
Guide achat papiers photo


TESTS MATERIEL

Mes tests d'imprimantes

Kit Colormunki Photo

SpyderPRINT 5
Spyder5STUDIO

 

Dans PHOTOSHOP

Préférences couleurs de PS
Informations couleurs de PS
Gérer les couleurs
Imprimer avec Photoshop
Espace de travail Photoshop ?
sRGB, Adobe RVB, etc. ?
Gérer les couleurs dans CR

Dans LIGHTROOM

Imprimer avec Lightroom
Gérer les couleurs dans LR

Dans PHOTOSHOP Element

Gérer les couleurs dans PE
Imprimer avec PSE

Divers...

Profil ICC et Internet
Gérer les couleurs de
l'appareil photo