Guide de la gestion des couleurs

Généralités sur lles couleurs Calibrage d'un écran Calibrer une imprimante Calibrer un appareil photo Gérer les couleurs avec Photoshop

shim
1/3
Shim
Mise à jour le 16 mai 2017

Comment choisir son écran... 6/6 : l'affichage 10 bits pour quoi faire ?

Finissons à propos des critères de choix d'un écran par une question qui brûle les lèvres de nombreux photographes : faut-il travailler en affichage 10 bits et donc acheter une carte NVidia Quadro ou compatible 10 bits ?

Écrans pour les photographesGraal pour certains du retoucheur photo pour certains, énigme pour d'autres, il est temps de se pencher sur le cas de l'affichage 10 bits. De quoi s'agit-il ? Pourquoi devrait-on afficher nos images en 10 bits plutôt qu'en 8 bits ? Qu'apporte-t-il à l'affichage de nos images ? Pourquoi améliore-t-il l'affichage de certains dégradés un peu spéciaux et en quoi c'est un avantage pour les photographes, les retoucheurs... ou pas ?

 





Quels écrans de 23'' à 25'' à moins de 700 € ? Suivre
Quels écrans 27'' à moins de 700 € ? Suivre
Quels écrans au delà de 1000 € ? Suivre

top

 

 


Affichage 10 bits : de quoi parle-t-on ?

Dans quelques cas très particuliers que nous allons identifier ci-dessous, on peut techniquement se retrouver avec des cassures de tons qu'un affichage 10 bits peut lisser si l'on possède une carte graphique compatible 10 bits (en plus d'un système d'exploitation récent, d'un écran compatible, etc).

Point clef ! L'affichage 10 bits ne présente de réel intérêt que dans un cas particulier clairement identifié et qui intéresse beaucoup les retoucheurs professionnels. Il a été créé pour cela. Pas pour être la réponse miraculeuse à toutes nos cassures de tons qui par ce tour de passe-passe deviendraient de beaux dégradés - donc hormis dans ce cas précis, vous pourriez ne jamais voir son intérêt. Ne vous précipitez pas donc pas forcément.

Mais de quoi s'agit-il exactement et concrètement ?

D'habitude, quand vous faites un dégradé de gris dans Photoshop comme ci-dessous (de 600 pixels de côté comme ici), vous obtenez un très beau nuancier très progressif, même en 8 bits. Évidemment, cela va beaucoup dépendre de votre écran et non pas de votre carte graphique.

Point clef ! Il n'est pas nécessaire d'avoir une carte graphique en 10 bits pour obtenir un beau dégradé dans Photoshop comme ci-dessous. Je l'ai réalisé en 8 bits et il s'affiche parfaitement lisse avec ma carte 8 bits. L'affichage 10 bits ne serrent donc pas tout le temps (le 8 bits suffit alors) mais est là pour régler un cas de figure particulier que connaissent bien les retoucheurs professionnels et que nous allons étudier ci-dessous.

 

Beau dégradé de gris réalisé dans un document de 600 pixels de côté dans Photoshop. ATTENTION ! Cette image a été compressée lors de son enregistrement et son affichage chez vous va beaucoup dépendre de votre matériel. Le plus simple : faites votre propre fichier dans Photoshop !

 

Note importante ! Ce qui va suivre est illustré par des images qui permettent la démonstration si vous êtes dans une configuration 8 bits sans quoi, l'image ci-dessus sera évidemment lissée, sans cassure de tons, puisque justement le 10 bits est fait pour cela !

Pour mettre en évidence l'intérêt d'un affichage 10 bits avec une carte graphique compatible comme les fameuses cartes Quadro NVidia (ci-dessous), nous allons devoir utiliser un fichier image un peu spécial mais lui seul permet d'expliquer ce qui se passe avec pédagogie. Ce fichier spécial est constitué non plus d'un dégradé progressif pas trop large (600 pixels) comme sur l'image ci-dessus mais d'un fichier 16 bits constitué de multiples bandes verticales dont chaque bande doit avoir un minimum de largueur - disons au moins 42 pixels comme sur l’exemple ci-dessous - pour mieux voir ce qui se passe et la particularité de chaque bande c'est d'avoir juste un niveau (1) de luminosité en plus ou en moins que sa voisine. Vous vous retrouvez donc avec une bande de 42 pixels à RVB=47 (par exemple), puis la suivante de 42 pixels à RVB=48 et ainsi de suite... "Logiquement", on s'attend a ce que chaque bande soit très légèrement plus sombre et plus claire que ses deux voisines puisqu'elles ont 1 niveau d'écart en luminosité à chaque fois avec un affichage 8 bits. Avec ce type de carte graphique "courante", ce fichier doit ressembler à ceci :

 

Si vous ne voyez pas bien ce fichier, il s'agit d'une succession de bandes de 42 pixels de large chacune dont la luminosité est seulement de 1 niveau (sur 256) par rapport à sa voisine. Passez votre pipette dessus dans Photoshop pour voir.

 

Vous avez donc une succession de bandes, à peine distinctes de leurs voisines, un peu comme si vous aviez une postérisation - des cassures de tons -, mais là, c'est logique. Ainsi, si votre fichier affiche une succession de 256 bandes du noir au blanc il ferait donc 256 x 42 = 10752 pixels de large et vous pourriez distinguer chaque bande de ses voisines grâce à cette différence d'un niveau de luminosité seulement. En affichant cette image très large à seulement 10% dans Photoshop, elle reprendrait un aspect "classique" sans cassure de tons.
Imaginez maintenant que vous preniez ce même fichier mais que vous le réduisiez à 256 pixels de large alors vous auriez un nouveau fichier avec un dégradé parfait car un pixel écran aurait un seul niveau d'écart avec son voisin. Chaque bande de 42 pixels serait réduite à un seul pixel.
Pour finir, créez un nouveau fichier de 256 pixels de côté dans Photoshop puis appliquez lui un dégradé de gris et enfin affichez le à 3200% et vous obtiendrez à nouveau ces fameuses bandes de plusieurs pixels avec le même niveaux (toujours en affichage 8 bits évidemment) !

 

Dégradé de gris très agrandi et constraté volontairement pour la lisibilité sur fond blanc. Le dégradé est tellement agrandi ici que de nombreux pixels d'une bande verticale possède le même niveau de luminosité.

Donc à quoi peut bien servir l'affichage 10 bits et que lisse-t-il ?

Et bien uniquement à lisser "malgré tout" l'affichage de ce "faux" dégradé ! Le but de l'affichage 10 bits - qui travaille non plus sur 256 niveaux mais 1024 (4 fois plus) - est de faire en sorte que les dix premiers pixels de la bande RVB=47 dans cet exemple soient affichés en fait à RVB=188 en 10 bits - soit l'équivalent de quelque chose comme 47,00 en valeur décimale - puis les dix suivant (toujours de la même bande à 47 en 8 bits) mais à 189 en 10 bits - soit l'équivalent de quelque chose comme 47,25 en valeur décimale - et ainsi de suite jusqu'à 191 - soit l'équivalent de quelque chose comme 47,75 en valeur décimale - pour les dix derniers toujours de la même bande RVB à 47.
En valeur décimale ou en 10 bits, ces bandes deviendraient "différentes" comme par magie alors qu'en 8 bits elles sont censées être identiques. Ce n'est pas très "logique" puisque les derniers pixels à RVB = 47 (191 en 10 bits) s'afficheront presque comme les premiers pixels à 48 (192) alors que la valeur de l'un était bien RVB = 47 et les suivants RVB = 48 mais on aura effectivement l'impression que ce "faux dégradé" devient parfaitement progressif sans cassure de tons. Cela ressemble donc à une espèce d'astuce d'affichage qui permet de lisser certains dégradés spéciaux, spéciaux puisque fortement agrandis.

Mais quand se retrouve-t-on face à ces dégradés spéciaux ?

Ce fichier un peu spécial peut donc être fabriqué dans Photoshop mais on peut également l'obtenir en agrandissant beaucoup un fichier comme nous l'avons vu à partir du dégradé de 256 pixels affiché à 3200%. Donc imaginez que vous soyez retoucheur professionnel. Vous avez besoin de travailler sur une peau. Vous agrandissez beaucoup votre image dans un région à retoucher (imaginons 500%) donc là où il y avait un beau dégradé progressif à 100% vous voyez apparaître ses fameuses bandes de 5 pixels de larges (en affichage 8 bits). Il devient donc délicat de faire une retouche "progressive" car vous voyez des bandes sur lesquelles vous ne pouvez agir car l'écart de luminosité entre deux bandes est minimal puisque de seulement 1 niveau.  L'affichage 10 bits vient donc à votre rescousse en lissant "artificiellement" ces bandes malgré tout et vous rend le travail plus agréable. Cela dit là où il y aura maintenant un dégradé progressif affiché, votre pipette verra sur plusieurs pixels de suite le même niveau de luminosité car pour Photoshop il n'existe pas de valeur de luminosité décimale (par exemple 47,75) !

Cas des grands capteurs ! De plus en plus de photos sont prises avec des capteurs immenses puisque les derniers capteurs PhaseOne montent à 100 millions de pixels. Les fichiers font donc 11600 x 8700. Même à 100% d'affichage ont peut se retrouver dans le cas de figure précité donc l'augmentation de la taille des capteurs va sûrement de plus en plus aller de paire avec l'affichage 10 bits.

Autre conséquence plus fâcheuse ?

Cela dit, pour un autre photographe cela pourrait être trompeur car cela fait croire, toujours si l'on grossit beaucoup une image - condition sine qua none -, que l'on a à faire à des pixels de valeurs RVB différentes alors que ce n'est pas le cas réellement. Donc à vous d'apprécier si cela vous rendra la retouche plus agréable ou pas.

Mon conseil ! Ne vous cassez pas forcément la tête avec le 10 bits d'une carte graphique, de la table LUT 16 bits d'un écran sauf évidemment si vous êtes retoucheur professionnel où la l'intérêt est évident. C'est très cher, très limité comme intérêt pour un usage courant. Car, non cela ne se voit pas tout le temps. Il faut de très gros fichiers ou bien des fichiers plus courants mais très agrandis pour le voir. En revanche, si vous souhaitez avoir de beaux dégradés sans grossir exagérément votre fichier (Commencez par ne pas abîmer vos fichiers en les sous-exposant et en les sur-traitant !), préférez des écrans avec table LUT interne sur 10 bits et de marques reconnues comme Eizo ou Nec. Il n'est plus nécessaire de dépenser beaucoup d'argent pour s'en offrir un. Un Eizo CS2420 - absolument magnifique - "ne" coûte que 699 euros quand un Quato 21 d'y il y a sept ans coûtait plus de 2000 euros !!! Cela met en perspective même si cela représente encore beaucoup d'argent j'en conviens - Mais, je le répète, j'ai vu de très beaux dégradés sur des écrans avec LUT sur 8 bits et si les iMac récents n'avaient pas tant de reflets, je les conseillerai sans complexe car je trouve leurs dégradés superbes une fois calibrés avec l’excellente sonde i1Display Pro.

top

 

 


Affichage 10 bits : avec quel matériel ?

Pour profiter de l'affichage 10 bits il faut, vous l'aurez compris :

  • une carte graphique compatible,
  • un système d'exploitation également compatible,
  • évidemment un logiciel de retouche compatible
  • et, parce que qu'il vaut mieux le préciser, un écran compatible !

Cela promet de jolis investissements mais qui me semblent justifiés dans le cas des retoucheurs professionnels évidemment ou des photographes qui travaillent avec les plus grands capteurs actuels (100 millions de pixels).

Note importante ! L'affichage 10 bits dans Photoshop n'est donc accessible qu'à la condition de réunir tous ces paramètres ensemble car l'ensemble de votre chaîne graphique sera le reflet de votre maillon le plus faible.

L'affichage 10 bits et les systèmes d'exploitation

Windows depuis Seven et Mac OS depuis 10.11.9 (Yosemite dans la dernière mise à jour) gèrent l'affichage 10 bits (si vous avez une carte graphique compatible). Sur Mac par exemple, il faut avoir un Mac récent - Mac Pro 2013 et suivant ou iMac 5K et MacBook Pro 2015/2016 - car nous n'avons pas vraiment le choix dans la carte graphique installée. Sur mon Mac Pro 2010, je ne peux avoir accès au 10 bits par exemple même si j'installe le dernier système d'exploitation.

 

L'affichage 10 bits dans les logiciels de retouches photo

Cette option est activable si Photoshop détecte que c'est techniquement possible sur votre machine. Pour cela allez dans le menu "Préférences > Performances/paramètres du processeur graphique/Affichage 30 bits" de Photoshop :

 

Si le menu "Affichage 30 bits" est grisé, votre machine ne vous donne pas accès à l'affichage 10 bits (10 bits par couche donc 30 bits en RVB).


Note ! Cette option est activable même sur un portable Asus N752VX qui intègre une carte graphique GTX 950M.

Quelles cartes graphiques pour l'affichage 10 bits : les cartes NVidia QUADRO ou ATI FirePro ?

Au delà de l'accélération matérielle, les cartes graphiques NVidia Quadro ou Ati FirePro sont donc également intéressantes pour certains photographes car elles offrent la possibilité de pouvoir coder le signal couleur envoyer vers l'écran en 10 bits afin de lisser encore davantage certains dégradés particuliers (très fortement agrandis) afin de rendre la retouche plus agréable.

Plusieurs remarques ! Si aujourd'hui (automne 2016), vous souhaitez investir dans une carte NVidia à technologie CUDA optimisée - les fameuses cartes QUADRO -, que cela soit pour l'accélération matérielle car vous avez vérifié la compatibilité avec vos logiciels ou l'affichage 10 bits, vous devrez passer sur PC car ces cartes ne font pas parties des options chez Apple.
Les cartes Ati FirePro sont installées dans les Mac Pro depuis 2013 et donne accès au 10 bits depuis Mac OS 10.11.9 si vous possédez un écran compatible.
Enfin, de nombreux forums, notamment aux États-Unis mentionnent la supériorité des drivers des cartes Quadro vs Ati FirePro. Les meilleures cartes graphiques pour goûter aux plaisirs de l'affichage 10 bits sur PC sont donc les NVidia Quadro en ce moment...


1 - Listes des cartes NVidia Quadro 2016 :



Mes conseils d'achat de Quadro

La gamme 2016 des cartes NVidia Quadro est constituée de sept cartes. Voici mes conseils d'achat :


Quadro K620
- Même une simple Quadro K620, à peine plus cher que la K420, fera profiter votre système d'une vraie accélération matérielle dans Photoshop ou encore dans les logiciels Kolor (Autopano et Panotour) pour une consommation très basse.
Définition : 3840 x 2160 pixels (X2),
Branchements
: 1 DVI (8bits) + 1 DisplayPort (10 bits)

   
Quadro K620
Prix TTC  
   
Logo Amazon.fr
191,00 €
Achetez ce matériel chez Amazon.fr
    209,00 €

 

 

 



Quadro K1200
- Pour afficher votre bureau sur trois écrans vous devrez investir au minimum dans un Quadro K1200 (4 x mDP) mais là encore avec une limite non négligeable si vous êtes professionnels de l'image : vous n'aurez accès qu'à la résolution 3840 x 2160 et non la "vraie 4K" (4096 x 2160) or certains écrans EIZO UHD possèdent cette résolution donc attention !
Définition : 3840 x 2160 pixels (X4)
Branchements
: 4 x MiniDisplayPort (10 bits)

   
Quadro K1200
Prix TTC  
   
Logo Amazon.fr
304,95 €
Achetez ce matériel chez Amazon.fr
    -

 


 

Quadro M2000 - Pour installer jusqu'à 4 écrans et avoir un accès à la vraie 4K, vous devrez choisir au minimum la Quadro M2000 (4 x DP).
Définition : 4096 x 2160 pixels (X4)
Branchements
: 4 x DisplayPort 1.2 (10 bits)

   
Quadro M2000
Prix TTC  
   
Logo Amazon.fr
548,00 €
Achetez ce matériel chez Amazon.fr
    569,00 €
         

 

2 - Listes des cartes Ati FirePro 2017 :



Achetez les cartes ATI FirePro chez...

  Prix TTC Revendeur
  Logo Amazon.fr à partir de 125,00 €

Quels écrans affichent sur 10 bits ?

Tous les écrans EIZO de la gamme ColorEdge vous donneront accès à l'affichage 10 bits :

Ainsi que les écrans NEC de la gamme Spectraview :

Et enfin les écrans DELL Ultrasharp.

 

Pensez à calibrer votre écran !

Choisir sa sonde de calibrage d'écran Quelque soit l'écran que vous choisirez, calibrez-le avec une très belle sonde de calibrage et vous "l'améliorerez" sensiblement. Du moins, vous gommerez nombreux de ses défauts.

Choisir sa sonde de calibrage suivre

 

A retenir !

L'affichage 10 bits va surtout servir aux retoucheurs professionnels qui ont souvent besoin de beaucoup grossir une image pour y effectuer des retouches précises. Il leur faut alors un affichage 10 bits car lui seul permet un lissage des images dans ces circonstances très spéciales. Ce sera également le cas des photographes qui utilisent des boîtiers moyen-format de 100 millions de pixels.

L'inconvénient de l'affichage 10 bits est de rendre progressif un affichage de plusieurs pixels de suite qui ont pourtant la même valeur en 8 bits.

L'affichage 10 bits nécessite d'importants investissements financiers : écran haut de gamme, carte graphique compatible 10 bits et logiciel de retouche professionnel + logiciels compatibles.

Quoiqu'il arrive, calibrez votre écran avec les meilleures sondes actuelles. Mon guide d'achat des colorimètres

 


Guide d'achat des écrans 2016 par Arnaud Frich

Quels écrans de 23'' à 25'' à moins de 700 € ? Suivre
Quels écrans 27'' à moins de 700 € ? Suivre
Quels écrans au delà de 1000 € ? Suivre


   
 
Promo Eizo CS270 chez Graphic Reseau

 

A partir de

164,85 €

Ma sélection d'écrans de 149 € à 5000 € !
Mes conseils pour choisir votre prochain écran Suivre

 
 

 

i1Display Pro

210,00 €

 

Achetez la meilleure sonde actuelle, l'i1Display Pro !
Lire mon test complet Suivre

 

top

Shim
Accueil > Calibrage d'un écran > Choisir son écran 6/6
shim

 

 
Affiliations
 
 

Ce site est entièrement gratuit et pourtant pratiquement sans pub. Pourquoi ? Mais parce que c'est moche ! Or il faut reconnaître que c'est lucratif et que cela fait vivre de nombreux sites Internet. Je me suis donc posé la question : que faire car ce site ne peut grandir qu'avec des revenus réguliers, comme les autres. Comment continuer à rendre l'information accessible gratuitement, ce que je fais historiquement depuis avril 2002 ?

Et bien grâce à l'affiliation : à chaque fois que vous cliquez sur les liens de ce site vers mes boutiques partenaires, ils savent que vous venez de ma part et me reversent un petit pourcentage sur ce que vous achetez : mon conseil d'achat ou tout autre chose d'ailleurs. Pensez à passer par mes liens quand vous achetez chez eux ! Cela ne vous coûte donc rien et tout le monde y gagne : vous, eux, moi !

 
 
 
 

Vous pouvez également contribuer librement via Paypal :


 
 


Merci de votre visite et votre contribution !

 

 
Accueil
   
 
English version
  Généralités L'écran L'appareil photo L'imprimante Gérer les couleurs
 

Introduction
L'oeil et les couleurs
Couleurs & informatique
Le gamma
Les espaces couleurs
Les profils ICC
Attribuer un profil ICC
Convertir une image
Modes de conversion
Le calibrage ?

Résumé pour les
débutants


RESSOURCES

DVD
Livres sur la GDC
Liens internet

CHOISIR son ÉCRAN

Conseils d'achat d'écrans - MàJ
Mes conseils d'achat d'écrans
Guide d'achat moins de 700€
Guide d'achat plus de 1000€
Guide d'achat 4K
Guide d'achat Hauts de gamme


CALIBRER son ÉCRAN

Calibrage : les principes
Calibrer avec une sonde ?
Mes conseils d'achat de sondes

Calibrer les tablettes

Calibrer un portable
Calibrer l'iMac
Calibrer une télévision


TESTS MATERIEL

Tous mes tests écrans - MàJ !
Tous mes tests de portables - MàJ !
Tous mes tests de sondes - MàJ !

CALIBRER son APN

Calibrer un appareil photo
Pourquoi calibrer les couleurs
d'un appareil photo ?

Comment calibrer les couleurs
d'un appareil photo ?

Régler la balance des blancs
Quelles chartes pour régler
la balance des blancs ?

Réglage fin de l'autofocus


TESTS MATERIEL

SpyderLensCal
Focus Checker
SpyderCube
TrueColors
RefCard 6
ColorChecker Passport
QPCard 203
ExpoDisc 2.0

 

CALIBRER son IMPRIMANTE

Calibrer une imprimante
Comment calibrer
une imprimante ?

Calibrer une imprimante
à distance


CHOISIR son IMPRIMANTE

Choisir imprimante photo
Quelle imprimante photo ?
Conseils papiers photo
Guide achat papiers photo


TESTS MATERIEL

Mes tests d'imprimantes

Kit Colormunki Photo

SpyderPRINT 5
Spyder5STUDIO

 

Dans PHOTOSHOP

Préférences couleurs de PS
Informations couleurs de PS
Gérer les couleurs
Imprimer avec Photoshop
Espace de travail Photoshop ?
sRGB, Adobe RVB, etc. ?
Gérer les couleurs dans CR

Dans LIGHTROOM

Imprimer avec Lightroom
Gérer les couleurs dans LR

Dans PHOTOSHOP Element

Gérer les couleurs dans PE
Imprimer avec PSE

Divers...

Profil ICC et Internet
Gérer les couleurs de
l'appareil photo